Investir avec la Loi Pinel – Simulation gratuite et immédiate

La loi Pinel continue à faire parler d’elle après l’annonce de son éventuelle prorogation pour une durée de 4 ans. Beaucoup plus dynamique que le diapositif Duflot, son prédécesseur, elle embarque des avantages fiscaux notables destinés surtout aux particuliers. Pour information, la loi Pinel est censée encourager ces derniers à investir dans l’immobilier locatif neuf. Quel est l’avantage d’un tel placement ? Comment se déroule un investissement via la loi Pinel ? Découvrez les réponses à toutes vos questions.

Apprenez comment investir dans des niches fiscales
Apprenez comment investir dans des niches fiscales

1) Pourquoi investir dans l’immobilier ?

Parmi les nombreuses solutions de placement disponibles, l’investissement immobilier suscite particulièrement l’attention des particuliers. Pour eux, investir dans la pierre, c’est se constituer un patrimoine durable. Ils n’ont pas tort car une fois l’emprunt utilisé dans l’acquisition du bien remboursé, ils deviennent propriétaires. C’est un énorme privilège. Ensuite, ils ont le pouvoir de choisir l’usage du logement acquis. Le choix se fait entre le louer et le vendre. Les deux opérations garantissent chacune un grand avantage.

Le placement idéal : investir dans le neuf et acheter un appartement
Le placement idéal : investir dans le neuf et acheter un appartement

En optant pour la vente, un investisseur pourra faire une plus-value et accroître son patrimoine financier. En revanche, grâce à la location, il aura droit à une rente mensuelle qui lui servira de revenu complémentaire. L’investissement locatif intéresse particulièrement les particuliers notamment les futurs retraités qui risquent de faire face à une baisse des ressources. Par ailleurs, un tel placement donne souvent droit à des avantages fiscaux remarquables grâce à l’apparition de nombreux dispositifs de défiscalisation comme la loi Pinel.

Enfin, investir dans la pierre, c’est également garantir l’avenir de ses progénitures. Il faut dire qu’un bien immobilier constitue toujours un excellent héritage. L’ayant droit peut l’utiliser comme habitation principale. Ainsi, peu importe sa situation financière, il aura l’assurance d’avoir un abri. Sinon, il peut imiter ses parents et mettre le bien en location.

A lire sur BFM : un répit pour la loi Pinel

2) Un particulier peut-il défiscaliser ?

Evidemment, un particulier peut réduire ses impôts et ce, de façon légale. Comment ? Il lui suffit d’utiliser un dispositif de défiscalisation. C’est une législation qui permet à un contribuable d’alléger sa fiscalité en contrepartie de la réalisation d’une opération spécifique comme l’achat et la mise en location d’une habitation. Il faut préciser que plusieurs dispositifs de défiscalisation sont désormais adressés aux particuliers. La majorité est conçue pour développer le marché de l’immobilier locatif ou bien la restauration des bâtiments anciens.

Découvrez comment invertir sans apport
Découvrez comment invertir sans apport

La défiscalisation peut s’effectuer de deux façons. Le particulier peut par exemple bénéficier d’une réduction d’impôt. Dans ce cas, l’administration fiscale va appliquer une remise directement sur le montant inscrit dans sa facture d’impôt. Plusieurs dispositifs donnent droit à un tel avantage pour ne citer que la loi Pinel. Pour défiscaliser selon cette législation, il suffit d’acheter un habitat neuf situé dans les zones géographiques éligibles et de le louer pendant au moins 6 ans, tout en respectant le plafond de loyer imposé.

Le contribuable peut aussi bénéficier d’une déduction d’impôt. Cela signifie qu’il a le droit de déduire de son revenu imposable différents types de dépenses. En général, ce sont des charges liées à des travaux de rénovation. Plusieurs dispositifs peuvent également garantir ce genre d’avantage fiscal pour ne citer que celui sur les monuments historiques.

Consultez le site officiel de l’état à ce sujet.

2-1 Quelles sont les réductions d’impôt de la Loi Pinel

Comme il a été indiqué auparavant, la loi Pinel est un dispositif de défiscalisation garantissant une réduction d’impôts ou plutôt des réductions dont le montant peut aller jusqu’à 63.000 euros. Voilà pourquoi, le dispositif gagne en popularité. L’avantage fiscal accessible aux investisseurs Pinel varie toutefois en fonction de la période d’engagement locatif qu’ils choisissent. Il faut effectivement rappeler que ce dispositif est conçu pour inciter les particuliers à acheter du logement neuf dans les zones tendues et de le mettre en location pendant au moins 6 ans.

Se constituer un patrimoine immobilier
Se constituer un patrimoine immobilier

En respectant l’engagement locatif de 6 ans, l’investisseur peut profiter d’une réduction d’impôt de 12%. S’il opte pour un bail de 9 ans, il bénéficie d’un abattement fiscal de 18%. Enfin, si l’engagement locatif est de 12 ans, c’est la réduction d’impôt maximale de 21% qui entre en vigueur. Pour information, les investisseurs ayant opté pour l’engagement de 6 ou 9 ans ont le droit de souscrire une prolongation pour accéder à une majoration du taux de réduction.

Chacune de ces réductions est à appliquer sur le montant total de l’investissement qui ne doit pas dépasser les 300.000 euros par an. La somme trouvée sera déduite du montant de l’impôt sur le revenu. L’avantage est remarquable. Il est même possible de profiter d’un zéro impôt.

2-2 Les différences entre la loi Pinel et la loi Duflot

La loi Pinel n’est autre qu’une version plus moderne de la loi Duflot. Cela signifie que les deux législations sont basées sur le même principe. Il s’agit d’inciter les contribuables à acheter ou construire un logement neuf et de les encourager à louer le bien pendant une période définie. Les deux lois sont censées booster le marché de l’immobilier locatif dans les endroits où les loyers et le coût d’une habitation sont trop élevés.

Faites de la défiscalisation immobilière et gagnez des revenus fonciers
Faites de la défiscalisation immobilière et gagnez des revenus fonciers

Si le ministre du logement Sylvia Pinel a décidé de remplacer la loi Duflot par le dispositif Pinel, c’est parce qu’elle souhaitait apporter quelques améliorations dans le fonctionnement de la législation. Son but était de séduire un peu plus les particuliers pour les inciter à investir et obtenir ainsi un résultat plus satisfaisant. La loi Pinel embarque donc quelques changements intéressants.

Pour commencer, elle permet une réduction d’impôt pouvant aller jusqu’à 21 % contrairement 18% avec son prédécesseur. En outre, elle donne aux investisseurs le privilège de choisir entre 3 périodes d’engagement. Avec la loi Duflot, elle est fixée à 9 ans. En investissant selon le dispositif Pinel, il est aussi possible de louer à ascendant ou un descendant. La loi impose également des plafonds de loyers et de ressources plus faibles et propose des zones éligibles plus élargies.

A lire sur Le Monde : Le succès de la Pierre-Papier

3) Comment devenir propriétaire d’un logement neuf ?

Il est souvent dit que pour investir selon la loi Pinel, il faut faire acquisition d’un logement neuf. A en tenir compte, le type de biens concernés par le dispositif est très limité. Or, ce n’est pas le cas. Certes, le choix le plus simple est d’acheter un logement nouvellement construit ou en état futur d’achèvement. La raison est simple, ce genre de bien immobilier respecte déjà les normes constructives en vigueur. Il faut mentionner que le but de l’Etat est de donner aux Français le privilège d’avoir un habitat de qualité et respectueux de l’environnement.

Faire de bons placements immobiliers
Faire de bons placements immobiliers avec un appartement neuf

Mais puisque le prix du neuf est trop élevé, tout le monde ne peut pas se permettre de réaliser un tel projet. Ainsi, la solution est d’acheter un logement ancien ou insalubre. Toutefois, il est primordial de le remettre à neuf. Sinon, l’investisseur peut acheter un local commercial ou un entrepôt pour ensuite le transformer en un logement. Cela peut être une bonne affaire.

Dans tous les cas, il doit faire en sorte que le bien immobilier rénové se dote d’une meilleure performance énergétique. Ainsi, il faut que les travaux de rénovation soient accomplis dans le respect total des normes HPE ou BBC. Enfin, les logements construits par les particuliers sont aussi concernés par la loi Pinel.

3-1 Quel est le montant des frais de notaire dans le neuf ?

Investir dans du neuf coûte cher. C’est un fait. Toutefois, il présente pas mal d’avantages. A part la possibilité d’accéder à des réductions fiscales, il y a aussi le privilège de payer moins de frais de notaire. En effet, leur montant varie entre 2 et 3% du prix d’acquisition, soit 3 à 4 points de moins que les frais de notaire dans l’immobilier ancien. Cela pourrait avoir un impact positif sur la rentabilité de l’opération.

Prenez un rendez-vous avec un conseiller en gestion de patrimoine
Prenez un rendez-vous avec un conseiller en gestion de patrimoine

Notons que les frais de notaire sont composés de divers éléments. Pour commencer, il y a la taxe de publicité foncière dont le montant est également à 0, 715% du prix d’achat hors taxes. Puis, il faut payer la rémunération du notaire ou émoluments. Le montant est calculé via un barème. A titre d’exemple, si le coût d’acquisition est inférieur ou égal à 6.500 €, le taux de rémunération à appliquer est de 3,945 %. En revanche, s’il se situe entre 6.501 € et 17.000€, le pourcentage en vigueur est de 1, 627%. En outre, il faut ajouter à la somme trouvée un montant de 150,67 €. Depuis la mise en vigueur de la loi Macron, le coût maximal des émoluments du notaire est limité à 10% du prix d’achat et le coût minimal est de 90 €.

Il y a aussi les émoluments de formalités dont le montant est d’environ 800 € ainsi que les frais divers de 400 €. Pour finir, l’acheteur doit payer la contribution de sécurité immobilière. Elle est fixée à 0,10% du prix du logement neuf. Toutefois, son montant ne doit pas être inférieur à 15 €.

Consultez la page dédiées aux frais d’acquisition sur site des notaire.

3-2 Les avantages offerts par un promoteur immobilier

Acheter un logement neuf est souvent un long processus. La recherche du bien à acheter est une étape particulièrement difficile. Pour alléger leur tâche, nombreux sont les investisseurs qui choisissent de recourir au service d’un promoteur immobilier. Ce professionnel a une forte expertise en matière de travaux de construction peut devenir un partenaire de prestige pour les futurs propriétaires.

Un promoteur immobilier construit votre projet d'investissement
Un promoteur immobilier construit votre projet d’investissement

En fait, le principal rôle de cet expert est d’organiser les projets de développement immobilier. D’un terme plus clair, il met en vente des logements à construire. Le promoteur se charge de la recherche et de l’achat du terrain. Ensuite, il met en œuvre le projet de construction. Il s’occupe de tout y compris l’étude de faisabilité, la recherche de financement ainsi que le suivi des travaux de construction. En collaborant avec un tel spécialiste, le futur propriétaire se défait de toutes tâches encombrantes. Il va seulement se contenter de recevoir les clés à la fin du chantier.

Un autre avantage de faire appel à un promoteur immobilier est que ce dernier s’engage à respecter toutes les normes techniques en vigueur en matière de construction, ce qui garantit la qualité du bâti. C’est très important pour un particulier qui souhaite investir selon la loi Pinel.

4) Les contraintes de l’immobilier locatif

Au premier abord, investir dans l’immobilier locatif est très avantageux. Certes, c’est une activité rentable surtout si l’investisseur accès aux avantages fiscaux de la loi Pinel. Toutefois, elle présente également diverses contraintes. Le plus difficile est de choisir le bien à acheter. Pour quelqu’un qui ne connaît rien sur les techniques de construction, il n’est pas évident de savoir si le logement acheté est de qualité et s’il remplir les conditions requises par le dispositif Pinel.

investissement immobilier locatif
Réussir son investissement immobilier locatif

Une autre contrainte à ne pas négliger est la gestion locative qui peut être une opération difficile. En effet, chercher un locataire, réaliser toutes les démarches administratives comme la rédaction du contrat de bail, établir les factures et gérer les divers problèmes comme les loyers impayés ou bien les dégâts qui exigent une réparation dans l’urgence est loin d’être simple. Tout cela demande du temps et beaucoup de patiente.

Financer l’achat d’un bien immobilier destiné à la location est aussi difficile. Or, si vous investissez selon la loi Pinel, vous devez respecter des plafonds de loyers. Ainsi, il est fort probable que les recettes n’arrivent pas à couvrir les dépenses. Enfin, il ne faut pas oublier le devenu du bien immobilier à la fin de la période d’engagement. Trouver un acheteur ou un nouveau locataire est souvent difficile.